Network

Explore our global network and our service portfolio on six continents and find your local contact at 287 airports worldwide. Learn more

News

In our newsroom you can find media releases and background stories, along with company publications and contacts to our media relations team. Learn more

Careers

People are the foundation of our company’s success. Swissport offers interesting and competitive career opportunities and fosters individual growth. Learn more


Become a supplier
Back
Back
Back
Back
Back
Back
About
About
About
About
Our Services
Our Services
Our Services
Our Services
Our Services
News
News
News
News
Careers
Careers
Sustainability
Sustainability
Sustainability

Swissport dénonce le manque de volonté de compromis des syndicats pour la mise en place d'une convention collective de travail de crise

Swissport regrette que certains syndicats menacent de mettre en place des mesures de lutte. Après 15 mois de négociations non concluantes et malgré plusieurs offres de compromis de la part de Swissport, les syndicats impliqués à Genève ne montrent aucune volonté de compromis, malgré la crise la plus grave de l'aviation. Cette situation contraste fortement avec les solutions trouvées à Zurich et à Bâle, où les syndicats ont accepté une convention collective de travail de crise.

Le Covid-19 a plongé l'aviation dans une crise prolongée et sans précédent. Les compagnies aériennes ont stationné un grand nombre d'avions à long terme et procédé à des licenciements massifs. En outre, des centaines de milliers de travailleurs de l'ensemble du secteur sont au chômage partiel. La plupart des compagnies aériennes clientes de Swissport sont sous pression financière en raison d'une dette élevée et, surtout en Europe, beaucoup d'entre elles opèrent encore et toujours à environ 15 % de leur capacité de 2019.

Toutes ces circonstances ont gravement affecté Swissport à maints égards : En plus des quelque 25 000 emplois perdus et d'autant de collaborateurs de Swissport au chômage partiel dans le monde entier, la pression sur les prix a fortement augmenté. Les défis pour l'ensemble du secteur, y compris les aéroports et les prestataires de services au sol, restent énormes et un effort conjoint de tous est maintenant nécessaire pour relancer l'aviation et soutenir une reprise rapide et durable.

"Il faut reconnaitre que le monde a changé et que le secteur de l'aviation, lui aussi, ne retournera pas à une situation de marché pré-Covid", déclare Willy Ruf, Senior Vice President Eastern and Central Europe. "Nous devons nous adapter à cette nouvelle réalité et collaborer pour aider à relancer l'industrie. Il va sans dire que Swissport devra également apporter sa contribution pour soutenir les compagnies aériennes clientes et, en fin de compte, assurer le plus d'emplois possible en Suisse à long terme."

Malgré ces défis majeurs, Swissport reste la référence en matière de normes sociales dans le secteur. Jusqu'à ce conflit social, l'entreprise était le seul prestataire de services au sol disposant d'une convention collective de travail à Genève. Swissport Genève a introduit de nouvelles conditions d'emploi début janvier 2021, après 15 mois de négociations non concluantes avec les syndicats, bien au-delà de l'expiration de la CCT à fin décembre 2019.

"Nous avons la ferme intention d'assumer notre responsabilité sociale et de continuer à équilibrer les besoins de notre personnel et les exigences de nos compagnies aériennes clientes", déclare Antoine Gervais, Directeur de Swissport Genève. "Il est très regrettable que certains de nos partenaires sociaux ici à Genève menacent de mettre en place des mesures de lutte au lieu de travailler à la conclusion d'une convention collective de travail de crise sur les résultats de la médiation en février 2021. Nous demandons à nos partenaires syndicaux de nous aider à renforcer Swissport et Genève en tant que plateforme internationale compétitive pour l'aviation." 

À Genève, l'État a mis en place des normes que le secteur est tenu de respecter. Les nouvelles conditions de Swissport Genève restent supérieures aux normes habituelles pour les contrats mensuels, et supérieures au minimum requis par la loi de 2020 pour les contrats horaires. Le salaire minimal pour les contrats mensuels pour un poste à plein temps proposé le 4 janvier 2021 est de CHF 4'246 (multiplié par 13 mois), soit 11% de plus que le salaire minimum selon les normes. Pour les contrats horaires, le salaire minimal est supérieur de plus de 4% au minimum requis par la loi 2020. Les nouvelles conditions d'emploi de Swissport Genève sont donc parfaitement conformes à la législation. 98% des employés de Swissport Genève ont signé les nouvelles conditions proposées. Sur 977 employés concernés par les changements nécessaires, seuls 23 n'ont pas accepté les nouvelles conditions de travail.

Sur la base des médiations, Swissport a proposé des améliorations, notamment dans les domaines du temps de travail, de la productivité et des indemnités. Nous regrettons qu'aucun accord n'ait encore pu être trouvé avec les syndicats de Genève pour conclure des conventions collectives de travail de crise, malgré ces concessions supplémentaires. Ceci contraste fortement avec le succès des négociations et la conclusion d'une convention collective de travail de crise avec l'ensemble des syndicats de Zurich et de Bâle, qui étaient prêts à soutenir l'aviation suisse et les emplois locaux dans cette crise sans précédent.